Quelques nouvelles du Japon en automne…

C’est le désert éditorial ces dernières semaines et je m’en excuse. Je suis assez occupé par mon travail et en politique. Je n’ai malheureusement que peu de temps à consacrer au Japon, à la langue japonaise et donc à ce blog. Pour reprendre un peu de temps pour écrire je pense maintenant faire des articles un peu plus digestes et compilés pour parler du Japon. C’est le cas de cet article où il sera question de trois jours particuliers au Japon, de la célébration de l’automne symbolisé par les feuilles rougeoyantes des arbres et de l’éventuelle adhésion du Japon au pacte trans-pacifique qui fait débat en ce moment.

Des feuilles d’automne au Japon

Le rougeoiement des feuilles est à l’automne ce que le bourgeonnement des fleurs est au printemps. Cela est encore plus vrai au Japon où aucun de ces deux équinoxes est célébré de manière conviviale dans chaque cercle social. Le fait de regarder les feuilles rouges et tout simplement les feuilles rouges sont désignées par le mot kôyô (紅葉). Ce mot peut également se lire momiji et désigne dans ce cas l’érable rouge du Japon. Outre cette espèce d’érable, les ginkgos jaunes (銀杏 – ichô) sont également très observés, notamment dans la région de Tokyo dont il est le symbole.

Un érable rouge au mont Kôya

De même que le hanami désigne le fait de contempler les cerisiers en fleur, le momijigari (紅葉狩り) consiste en la chasse des feuilles d’automne.

Comme pour la période du hanami au printemps, il existe des sites qui recensent les lieux (re)connus pour contempler le passage des feuilles vers des couleurs plus chatoyantes. Bien entendu le nord du pays est touché plus tôt dès la fin septembre tandis que le rougissement des feuilles sera plus tardif (fin novembre) dans le sud du Japon (en particulier l’île de Kyûshû). Pour ma part je suis allé trois semaines au Japon en octobre 2010 et je n’ai quasiment vu aucun feuillage rougeâtre. Il faut dire que l’été tardait à laisser la place à l’automne. C’est pourquoi je conseille plutôt de planifier un voyage automnal au Japon en novembre ! Il suffit de constater cela sur le site évoqué en choisissant la région de Tokyo (関東) dans le menu de gauche : les feuilles commencent seulement à rougir en cette fin de mois de novembre !

Quelques nouvelles du Japon en ce mois de novembre

Pour celles et ceux qui sont intéressé-e-s par le football (et accessoirement les relations entre le Japon et la Corée), sachez que le Japon est allé perdre en Corée du Nord dans une atmosphère très tendue : accueil (si on peut appeler ça comme ça) des joueurs et de la délégation japonaise et seulement une petite centaine de supporters présents dans les tribunes encadrées par des militaires. Cela reste une défaite sans enjeu dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2014, qui aura lieu au Brésil, et dans laquelle le Japon est d’ors et déjà qualifié.

Le mois de novembre est également ponctué par trois jours particuliers. Le premier d’entre eux a lieu chaque 15 novembre. Il s’agit de shichigosan (七五三) soit littéralement « Sept Cinq Trois ». C’est un jour dédié aux enfants de trois ans, aux garçons de cinq ans et aux filles de sept ans. Il s’agit d’un jour férié au Japon pendant lequel est célébré le rite de passage d’un âge à un autre pour l’enfant.

La deuxième journée atypique est celle consacrée au jeu du shôgi (将棋), une forme de jeu d’échecs japonais sur lequel je consacrerai un article pour y détailler les origines et les règles ! Cette journée, appelée sobrement la journée du shôgi (将棋の日), a lieu le 17 novembre. Ce n’est bien sûr pas un jour férié. La fédération japonaise de shôgi en est à l’origine et a fixé la date du 17 novembre depuis 1975. Elle est l’occasion de tournois de shôgi à travers le Japon dans les jours alentours. La journée tire son origine du fait que Tokugawa Ieyasu (1543-1616) était grand amateur du jeu. L’un de ses successeurs, Tokugawa Yoshimune instaura le jour du 17 novembre de l’ancien calendrier lunaire comme jour du shôgi.

Enfin, le 23 novembre c’est le jour de la gratitude au travail (勤労感謝の日 – kinrô kansha no hi). C’est une forme de Thanksgiving du travail. C’est un évènement qui commémore le travail et la production. À cette occasion ont lieu de nombreuses actions dont fait partie le festival du travail de Nagano qui encourage les débats à propos des droits de l’Homme et de la Femme, de l’environnement et de la paix. À l’origine cette journée était dédiée à la fête de la récolte des céréales appelée Niiname-sai (新嘗祭) qui existerait depuis les temps immémoriaux de l’empereur légendaire Jimmu (-660/-585). La journée actuelle de gratitude au travail date de 1948. Elle célébrait à l’origine les nouveaux droits apportés par la constitution, notamment l’expansion des droits au travail. Je vous conseille de lire un article qui évoque cette journée en traçant un bref portrait des conditions de travail au Japon.

Sachez également que la troisième édition du projet Shikoku Muchujin a pris fin les 24 novembre. Pendant ce dernier jour, les blogueuses et blogueurs qui ont participé à un voyage magnifique sur le thème du thé ou du bonsai participeront à une conférence de presse. Je tiens à remercier notamment Julia, Nicolas et Jérôme dont j’ai suivi quotidiennement les blogs !

Enfin le pacte trans-pacifique, plus souvent appelé TPP (環太平洋連携協定 – kantaiheiyô renkei kyôtai) au Japon pour trans-pacific pact, que j’évoquais dans le chapeau fait débat en ce moment au pays du soleil levant et dans d’autres pays asiatiques tels que la Chine. Ce pacte est en débat au sein même de certains partis alors que la politique japonaise est surtout caractérisée par un bipartisme de plus en plus important au grand dam de la vraie gauche que représente le parti communiste japonais. Des gens de droite comme de gauche sont contre ce pacte qui serait moins bénéfique aux consommateurs et producteurs japonais qu’à l’impérialisme des États-Unis d’Amérique. Ce débat me rappelle celui qui a été lancé suite au référendum consultatif du Traité Constitutionnel Européen de Lisbonne, fortement rejeté par les peuples français, irlandais et néerlandais mais bafoués par les gouvernements respectifs… J’aurais l’occasion de revenir sur ce pacte trans-pacifique en détails mais également sur l’état de la gauche politique au Japon et en particulier sur l’existence d’un Front de Gauche japonais.

9 thoughts on “Quelques nouvelles du Japon en automne…”

  1. Bonjour bonjour !

    Je cherche des personnes passionnées par le Japon comme vous pour écrire un article sur le site http://www.adala-news.fr .

    Nous venons d’ouvrir une nouvelle rubrique : « Mon Japon ». Elle s’adresse aux personnes étant déjà parties au Japon et désirant parler de leur voyage. Façon Twitter, l’article ne doit cependant pas dépasser 500 mots et 10 photos !

    Votre témoignage nous serait précieux !

    Lien vers le site : http://www.adala-news.fr

    Merci de votre participation éventuelle et bonne continuation sur votre blog !

    # Mee Len

    1. Bonjour Mee Len,

      Pardonnez ma réponse plus de 4 mois après votre message sur ce blog. Je suis bien sûr partant pour écrire un court article sur le voyage de 3 semaines que j’ai fait au Japon en octobre 2010.

      Amicalement,
      François

    1. Bonjour,

      Non je suis en pause depuis le mois de novembre pour cause d’engagement tout autre que le Japon mais je suis en train de réfléchir à la reprise du blog très prochainement.

      Cordialement,
      François

    1. Bonsoir Morgane,
      Oui l’automne ainsi que le printemps semblent être les saisons les plus appréciables pour visiter le Japon. Je te confirmerais cela à mon retour de mon deuxième voyage au Japon qui devrait avoir lieu en avril ou en mai ! Je reprendrai à cette occasion l’écriture 🙂
      François

Répondre à François Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

7 [plus] 6 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :