Japan Blog Matsuri – Festival des époques de Kyoto

Pour la troisième fois, j’ai l’honneur de participer au Japan Blog Matsuri hébergé ce mois ci par Reesan. Le thème du mois de février est les événements célèbres japonais. C’est un thème très ouvert qui peut couvrir aussi bien un événement ponctuel, qu’un événement récurrent ou plusieurs événements. Pour ma part, je traiterai du Jidai Matsuri de Kyoto que j’ai pu effleuré pendant mon séjour au Japon en octobre dernier.

Japan Blog Matsuri

Le festival des époques ou Jidai Matsuri (時代祭) est un festival – matsuri (祭り) – qui a lieu chaque année à Kyoto le 22 octobre. C’est l’un des trois plus importants festivals de l’ancienne capitale impériale de nos jours. Les autres sont le Aoi Matsuri (葵祭) le 15 mai et le Gion Matsuri (祇園祭) qui a lieu tout le mois de juillet mais dont les parades défilent du 17 au 24.

La capitale fut déplacée de Kyoto vers Tokyo en 1868. Pour garder le souvenir de l’ancienne capitale impériale, le Jidai Matsuri fut créé à la fin du XIXème siècle. Kyoto fut désignée capitale pour la première fois en 794 et le resta pendant plus de mille ans. C’est à l’occasion des 1100 ans de la capitale qu’eut lieu le premier festival des époques en 1895. Le point d’arrivée du festival fut également construit à cette époque. Ce lieu est le fameux sanctuaire Heian-jingû (平安神宮). Il porte le même nom que la période Heian (794-1185) pendant laquelle Kyoto devint capitale. J’en profite pour vous présenter le parcours de la parade, qui part du palais impérial Kyôto Gosho (京都御所).


Parcours du Jidai Matsuri

La parade marche pendant plus de deux heures sur quatre kilomètres jusqu’au sanctuaire. Dès le matin, les sanctuaires portatifs mikoshi (神輿) sont sortis du palais impérial en hommage à deux empereurs. Le premier d’entre eux est l’empereur Kanmu, qui transféra en 794 la capitale de Nagaoka-kyô à Heijô-kyô, ancien nom de Kyoto. Le second est l’Empereur Kômei, également connu comme le dernier empereur de l’ère Edo. Il régna de 1846 à 1867. Son second fils devint le fameux empereur Meiji.

Parade en face du Palais Impérial de Kyoto

L’après-midi, le festival comporte différentes parties où les participants défilent en costume d’époque. Chaque époque est représentée en commençant par l’année 1868, date de la restauration Meiji. Petit à petit, défilent différents groupes représentant nobles, soldats, samouraïs, dames de cour et gens de la plèbe de chaque période de l’Histoire japonaise. Le temps est remonté dans l’ordre chronologique inverse jusqu’en 794, début de l’ère Heian. Chaque époque est représentée :

  • l’époque Edo (1603-1868) et le dernier shogunat (Tokugawa)
  • l’époque Azuchi Momoyama (1573-1603)
  • l’époque Muromachi (1393-1573) et le second shogunat (Ashikaga)
  • l’époque Kamakura (1192-1333) et le premier shogunat (Minamoto)
  • l’époque Heian (794-1185)

Sanctuaire Heian-jingû

Pour ma part, je me suis rendu en bus pour visiter le Palais Impérial à 13h30 sur rendez-vous. J’ai eu la chance de voir le début de la procession près de l’entrée du palais puis je suis allé à la visite. Après une heure de visite, je suis ressorti du palais puis j’ai pris le bus vers le sanctuaire Heian-jingû où la procession se finissait. Contrairement à ce que je croyais les bus circulaient bien mais avec pas mal de retard dû aux bouchons. Chaque groupe, représentant une époque, parade puis s’arrête pour laisser le temps aux visiteurs de contempler les costumes et prendre des photos. Il n’y avait pas tant de monde que ça près du sanctuaire. Apparemment, il est possible de réserver des places pour être en tribune et bénéficier d’une belle vue. Il y a des tribunes au début au palais impérial, au milieu près de Karasuma Oike (烏丸御池) et à la fin près du sanctuaire. Une place coûte 2000 yens. Le festival se finit alors qu’il fait encore clair. Les policiers tentent de disperser rapidement les spectateurs près du grand torii du sanctuaire où il y a un arrêt de bus. J’achète un carnet de timbres dédié au festival puis attend sagement un bus avec moins de monde dedans…

Mikoshi de l'Empereur Kanmu

À propos, il se déroule un autre festival le même jour dans la région de Kyoto, à Kurama dans un district nord de la ville. Cet événement est le Kurama no Hi Matsuri (鞍馬の火祭) ou fête du feu de Kurama. Il s’agit de l’un des trois festivals de Kyoto les plus étranges avec le Yasurai Matsuri le deuxième dimanche d’avril et le Ushi Matsuri (牛祭) qui a lieu le 10 octobre au temple Kôryû-ji (広隆寺).
Pour se rendre à Kurama, il suffit de prendre un train de la ligne Eiden Eizan et de descendre au terminus Kurama après 30 minutes. Il faut prendre le train à la gare de Demachiyanagi (出町柳駅) située au nord-est du palais impérial. Le festival a lieu en soirée. Les participants y portent des torches qu’ils agitent en dansant pendant la parade.

2 thoughts on “Japan Blog Matsuri – Festival des époques de Kyoto”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

3 [plus] 15 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :