Fête du chrysanthème au Japon

Aujourd’hui, la coupe du monde de rugby à XV 2011 débute en Nouvelle-Zélande et le Japon joue demain mais je vais vous parler d’une fête d’origine chinoise. Le 9 septembre – originellement le neuvième jour du neuvième mois lunaire – a lieu la fête du double neuf, également appelé fête saisonnière du chrysanthème.

La fête du chrysanthème sur Google Images

La fête du double neuf s’appelle ainsi car en chinois le chiffre neuf est un chiffre yang (du yin et du yang). Le yang est la face claire du diptyque, tandis que le yin est la face obscure. On l’appelle également la fête du double yang.

Si l’origine chinoise de cette fête est avérée, elle n’en est pas moins ignorée au Japon. La journée fait partie des cinq sekku appelés également gosekku (五節句) – les cinq fêtes saisonnières qui comptent :

  • La fête des sept herbes le 7 janvier juste après le nouvel an japonais. Noms officiels : jinjitsu (人日), nanakusa no sekku (七草の節句).
  • Le hinamatsuri appelé également fête des poupées le 3 mars. Noms officiels : jôshi (上巳), momo no sekku (桃の節句).
  • Le jour des enfants ou kodomo no hi le 5 mai pendant la golden week japonais. Nom officiel : tango no sekku (端午の節句), shôbu no sekku (菖蒲の節句).
  • La fête des étoiles, appelée également Tanabata (七夕) le 7 juillet.
  • La fête du chrysanthème qui a lieu le 9 septembre. Noms officiels : chôyô (重陽), kiku no sekku (菊の節句) – et non kikoo no sekku 😉

La fête du double neuf est célébrée au Japon en moindre mesure par rapport aux autres comme la fête des filles (3 mars) et fête des garçons (5 mai). Depuis l’ère Heian (794-1185), on y boit du vin de chrysanthème, une fleur de saison, appelé kikkashu (菊花酒). Matsuo Bashô le célèbre poète japonais a écrit deux haiku (俳句) en rapport avec cette fête :

  • « Aux portes de l’herbe, le crépuscule, du vin de chrysanthème. » → kusa no to ya – higurete kureshi – kiku no sake (草の戸や 日暮れてくれし 菊の酒).
  • « Au cœur de la montagne, le chrysanthème résiste, l’odeur de l’eau chaude. » → yamanaka ya – kiku wa taoranu – yu no nioi (山中や 菊はたおらぬ 湯の匂).

Difficile de faire une traduction exacte et directe pour un haiku. Par contre vous remarquez que le mot de saison récurrent dans les haiku ou kigo (季語) est bien évidemment le chrysanthème kiku (菊).

Quand l’ancien calendrier – le calendrier lunaire – était encore en usage, il y avait un festival qui tombait le même jour que la fête du chrysanthème, le neuvième jour du neuvième mois lunaire. C’est de là que vient son nom kunchi (九月). Ce festival avait lieu dans la partie nord de l’île de Kyûshû.

One thought on “Fête du chrysanthème au Japon”

  1. Intéressant! Je n’avais jamais entendu parler de cette fête. Pourtant, il est vrai que c’est tout à fait de saison. Ceci me donne envie de manger ces petites boulettes de pétales de chrysanthèmes assaisonnées de sauce soja 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

5 [plus] 9 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :