Quels bagages faut-il prévoir pour un voyage au Japon ?

Lors de la préparation d’un voyage au Japon plusieurs choses sont à prévoir : choisir ses destinations (que faire ? que voir ? qui rencontrer ?), réserver ses logements (ou pas), réserver ses cartes de transports (ou pas) et bien sûr préparer son ou ses bagages. Selon la durée et la nature du voyage voyons ensemble quels sont les objets indispensables, inutiles ou oubliés par les voyageurs.

Service d'envoi rapide à l'hôtel à Tokyo. Mon bagage est celui en bas dans le filet rouge.
Service d’envoi rapide takkyûbin (宅急便) à l’hôtel à Tokyo.

Il y a un an jour pour jour (le lundi 4 octobre), jour de la Saint François, je quittais mon Nord natal vers l’aéroport de Paris Roissy Charles de Gaulle. Le ciel était couvert de la même façon. Le chêne rouge dans mon jardin perdait ses feuilles comme aujourd’hui. Quand je suis revenu il était complètement nu. Ce sera également le cas dans trois semaines.

Des vêtements en voyage au Japon, selon la saison

En quittant la France avec ce temps il était difficile d’évaluer ce qu’il fallait emmener comme vêtements au Japon. L’été là-bas est assez tardif et il n’est pas rare d’avoir de fortes chaleurs en septembre voire octobre. Je suis donc parti au Japon comme si c’était encore l’état avec quand même au cas où quelques vêtements plus ou moins chauds (plusieurs épaisseurs). Finalement je n’ai eu que quelques jours de pluie (deux ou trois) pendant trois semaines ! Il faisait même très chaud et humide notamment dans le métro et les lieux publics…

L’idéal est donc de ne pas se fier forcément à la saison même si il est bien sûr obligatoire de prendre au cas où des vêtements de saison. Quelque soit la saison il faut prévoir un vêtement de pluie et des vêtements chauds (si jamais l’idée vous prend de veiller le soir en été ou d’escalader le mont Fuji par exemple). Pour ma part voici ce que j’ai pris pour le mois d’octobre 2010 (un mois estival en automne) : un blouson (au cas où) qui ne m’a pas servi du tout, plusieurs jeans, des t-shirts, chemises et polos pour un peu plus d’une semaine (sur trois), des pulls légers, deux pulls plus chauds, un pyjama (qui n’a pas servi), des sous-vêtements pour un peu plus d’une semaine, deux paires de chaussures (dont une sur moi) et une paire de pantoufles légères. Finalement je n’ai utilisé qu’une paire de chaussures (en cuir) partout où je suis allé et je m’en suis bien sorti sans trop les abîmer ! Je n’ai pris des vêtements que pour un peu plus d’une semaine. Il est possible d’utiliser un service de lavage dans certains logements au Japon.

Produits autorisés ou non en cabine

Et bien sûr une trousse de toilette et une pharmacie

Pour votre trousse de toilette c’est vous qui voyez. Prévoyez tout le nécessaire sans pour autant vous charger. Il est possible d’acheter sur place même si il s’agit, à mon sens, d’une perte de temps. D’autant plus qu’il faudra lire du japonais pour comprendre ce que sont les produits vendus. Juste une mise en garde à propos des liquides. Vous pouvez en emporter en cabine mais il faut que l’ensemble rentre dans un sachet en plastique de 20 x 20 cm maximum (pas envie de citer de marque). Il faut également que chaque tube ne dépasse pas une quantité de 100 mL. Si vous ne comptez pas vous laver les dents ou vous asperger de parfum dans l’avion alors vous n’aurez pas à vous soucier de ce détail…

En ce qui concerne la pharmacie c’est un peu le même discours. Il faut mettre les médicaments (si ils sont liquides) dans le même sac que ci-dessus et éviter de prendre des flacons ou autres contenus de plus de 100 mL. Deux conseils : éviter d’emmener des médicaments qui shootent un peu trop (la liste des stupéfiants médicaments interdits est longue au Japon) et penser à prendre des médicaments génériques très utiles (contre le mal de tête, contre le rhume). Quoique certains médicaments contre le rhume shootent fort… Vous pouvez acheter des sortes de boules pour les oreilles qui protègent contre les changements de pression dans l’avion. Le cache-yeux peut éventuellement s’avérer utile également. Si vous comptez marcher longtemps il peut être utile de prendre des pansements au cas où pour empêcher d’éventuelles cloques de vous faire souffrir. Penser également à emmener quelques paquets de mouchoirs parce que les mouchoirs vendus au Japon sont très fins et pas très pratiques. Peut-être que c’est pour éviter de se moucher en public ?

Conseils en vrac

C’est justement la chose à éviter : ne pas tout mettre en vrac dans ses bagages et penser à laisser de l’espace pour ramener des souvenirs du Japon. La limitation pour les bagages de soute est 20 kgs. Il est possible de payer un supplément pour plus (au retour également même si je n’ai rien payé pour le kilo supplémentaire).

Simplement je vous conseille d’emporter une moyenne ou grosse valise (ou gros sac) selon la durée de votre voyage et vos besoins sur place. N’oubliez pas d’en choisir une avec des roulettes parce que c’est assez folklorique de traverser Tokyo avec une grosse valise (notamment dans un où il n’y a pas d’ascenseur pendant l’heure de pointe). Prenez également un sac à dos pour les longues journées ou les excursions de plusieurs journées sans la valise. Pour moi c’est quasiment indispensable d’emmener au moins un guide papier (Guide Vert Japon ou Lonely Planet Japon). Prenez vos chargeurs en tous genres si vous partez quelques jours. Achetez également un adaptateur pour brancher vos appareils électroniques sur les prises japonaises (en vente dans les magasins d’électroménager). Le parapluie peut être votre meilleur allié si le temps n’est pas au rendez-vous. Vous pouvez acheter pour à peu près 5 euros des parapluies un peu partout et les laisser à l’entrée des bâtiments. Le réveil peut également vous éviter de perdre une demi-journée en vous réveillant à midi… Oui je sais nous parlons de vacances mais des vacances d’un certain prix 😉

Vous pouvez envoyer votre gros bagage n’importe où au Japon grâce au service d’envoi rapide (宅急便 – takkyûbin) que proposent certains hôtels (ou ailleurs). Cela vous décharge d’un poids important. Je l’ai fait pour envoyer mon bagage entre Tokyo et Kyoto pendant que je partais pour quatre jours dans la campagne japonaise. Le ryokan de Kyoto a pris en charge mon bagage en m’attendant ! En fait vous pouvez choisir également la date de départ et la date d’arrivée du bagage.

Prenez aussi une petite sacoche ça peut être utile dans certaines situations (surtout l’été) et ça permet de centraliser vos objets importants (passeport, argent, billet retour, cartes de transport, porte-monnaie pour la myriade de petites pièces très pratiques pour les distributeurs…). Ne pas oublier non plus des cartes SD et piles de rechange ! Pour votre smartphone (si vous en avez un) il y a des applications qui peuvent être très intéressantes pour peu qu’une connexion est disponible : Google Maps, un dictionnaire français/japonais|anglais – japonais|anglais/français… Ah, une chose sympa : pensez à faire quelques cartes de visite (en japonais si possible) à emmener car ça fait toujours son petit effet de tendre sa carte de visite (名刺 – meishi) à un-e Japonais-e que vous rencontrez 😀

Carte de visite japonaise de François Delbrayelle
Ma carte de visite japonaise.

Sachez aussi qu’il est possible de laisser des affaires un peu partout au Japon (dans les gares notamment) grâce au système de casiers (ロッカー – rokkaa). Autre chose bon à savoir : laissez votre sacoche sur la table dans un bar si vous allez aux toilettes, personne ne vous le prendra ! Par contre évitez, comme en France, de laisser un sac à dos n’importe où dans un lieu public bien sûr…

Place au volet sécurité. Je vous conseille de faire des photocopies de votre billet retour juste au cas où même si le billet est électronique… Et pourquoi pas de vos feuilles de route et de votre passeport. Enfin, vous n’êtes pas sans savoir que le Japon est un pays particulièrement touché par les catastrophes naturelles surtout en cette année 2011 entre séismes, tsunamis et typhons. Je vous conseille de passer en revue le sac de survie que chaque foyer japonais possède et de prendre les objets qui vous semblent utiles. Pour ma part j’avais juste emmené une petite lampe torche, un sifflet et un briquet (objets légers). Prenez également un carnet d’adresses pour envoyer des cartes postales à vos amis, votre famille et votre société 😉 ainsi que les numéros de téléphone des ami-e-s que vous souhaitez rencontrer sur place !

Pour finir voici des informations pratiques (numéros de téléphone et adresses) d’institutions qui pourraient être utiles en cas d’urgence ! Renseignez vous auprès de votre mutuelle pour connaître les numéros importants en cas de pépin au Japon, ainsi auprès de votre banque pour pouvoir faire opposition en cas de vol (oui oui ça arrive) ou perte de votre carte bancaire au Japon. Prenez aussi le numéro de votre agence de voyage (si vous êtes passé par-là) en France et au Japon si possible.

  • Numéros d’appels d’urgences : 119 (Feu, Maladie, Blessure) – 110 (Police, Accident).
  • Messagerie d’urgence NTT (en cas de séisme par exemple) : 171.
  • Centre d’informations médicales international Adma : (03) 5285 8088 (Tokyo) ou (03) 5285 8181 (06) 4395 0555 (Osaka).
  • Europ Assistance (appel international) : +(33) 1 41 85 85 85.
  • Ambassade de France : Standard de l’ambassade : 5798-6000. En cas d’urgence, par exemple un accident, si aucun agent ne peut être joint, appeler le garde de sécurité aux numéros 5798-6199 ou 090-1463-9341.
  • Consulats : Circonscription de Tōkyō (Niigata, Sendai, Sapporo), Circonscription de Ōsaka-Kōbe (Fukuoka, Nagoya, Hiroshima, Nagasaki).

18 thoughts on “Quels bagages faut-il prévoir pour un voyage au Japon ?”

  1. non, helas, pas encore, j’espere bien y aller y vivre quelques temps un jour mais pour cela je me prepare avant tout un gros bagage pro dans le jeu video puis j’y partirai!
    et ton site m’aidera surement + tard à bien m’y préparer 🙂

  2. Merci pour les conseils!Le Japon comme peu de monde le sait est un pays ou l’improvisation de son voyage n’est pas conseillée du tout.Sauf si on bilingue japonais et encore!

  3. Excellent article.

    J’ai particulièrement aimé le conseil sur le transport de bagage.
    Cela a été une vraie galère lors de mon précédent voyage et ce conseil nous aidera précieusement lors du prochain!

  4. Sauf periple particulier (du genre dans le nord du pays, ou escalade du Fuji-san), je conseille de n’emporter que des vetements jetables. Ca fait de la place pour les souvenirs que l’on ramene de la-bas. :o)

      1. Personnellement, bien que j’aie utilisé cette méthode (un max de fringues jetables), j’ai encore trouvé ma valise trop petite :o)

  5. Pour la valise : ca coute cher mais un bon investissement est une des valises rigides modernes qui ne pèsent que 4 kgs ou moins mais sont super solides.
    Toujours pour ramener un max de trucs. ^^
    IIl faut une valise avec systeme TSA (obligatoire pour certains vols et si vous voulez réutiliser la valise pour d’autres voyages).

  6. Bonsoir!
    Vraiment très bien votre blog, ça va bien m’aider pour mon voyage, je pars dans 1 mois ^^! 1er voyage, j’y pars seule, je ne parle pas japonais et un anglais basique ^^’…
    Pour le transport du bagage d’une ville a une autre comment ça se passe? parce que je ne parle pas japonais, du coup ça risque d’être un peu compliqué non?
    En attendant votre réponse 🙂 merci

    1. Bonjour Élodie,

      Merci pour votre message très sympathique ! Vous partez presque dans les mêmes conditions que lors de mon premier voyage et… de mon second voyage qui commencera le 9 mai (malheureusement nous ne pourrons pas nous y croiser !).
      Pour le transport de bagages entre deux points du Japon il suffit d’utiliser le service d’envoi rapide (en général ça arrive le lendemain si vous vous y prenez le matin et au pire le surlendemain si la région est un peu plus éloignée). Renseignez-vous auprès de votre hébergement pour savoir si le service est proposé. Même si ce n’est pas indiqué en principe vos hébergements doivent pouvoir se charger de l’envoi comme de la réception. J’avais utilisé ce système entre Tokyo (un hôtel international classique) et Kyoto (un petit ryokan) car je partais quelques jours à Nikkô et autour du mont Fuji (4 jours). J’avais donc pris des affaires de rechange dans un sac à dos moins contraignant qu’une grosse valise à transporter à droite à gauche !

      François

  7. Merci pour ces informations très utiles. Je songeais justement à un petit séjour au pays du soleil levant. Avec tout ce que vous dites, je pense que j’ai assez d’informations pour bien préparer mes bagages.

  8. Bonjour,
    Nous préparons de notre côté un viyage en famille, et les conseils que vous donnez sont precieux: le kit de survie, je n’y avais pas pensé. Merci pour l’adresse.
    L’astuce du transport des bagages aussi est a prendre!
    Nous utiliserons nous aussi les vêtements a jeter: avec deux loulous de 3 et 6 ans, nous n’aurons que deux grosses valises pour 4 , les petits monstres n’ayant chacun qu’une valise format bagage a main.
    Nous partons l’ete ce qui fait que les vetements seront legers. De plus, nous ne prendrons que pour une semaine, vu que nous dormirons en J-Hoppers et Hana hotel, qui sont équipés de lave linge et seche linge, et parfois même la lessive.
    Pour l’achat des valises, comme nous nous y sommes mis tres tôt pour preparer notre sejour, nous avons pu profiter de propomtions et soldes notament dans les grandes surfaces. Ils font des vzlises coquées a des prix tres interessants.
    Questions: en ce qui conerne les produits liquides, s’ils sont en soute, qu’importe la quantité ?
    Je termine ce treeeeeeees long commentaire en disant que nous prevoyons dans les bzgages a main en avion un change complet et une mini trousse de toilette par personne au cas où les valises a l’arrivée s’egaraient. Experience vecu d’amis partis en Guadeloupe…

    1. Bonjour Vallery,

      Merci pour votre commentaire.

      Plutôt que de jeter vos vêtements là-bas, essayez de les donner à une association caritative (je n’en ai pas en tête sur place).

      Pour pour de nombreuses (toutes ?) destinations les quantités autorisées pour chaque liquide emporté en cabine doivent être inférieures ou égales à 100 mL. Il me semble qu’il n’y a pas de limite (sauf en poids selon la compagnie aérienne choisie) en soute.

      Pour la perte des bagages c’est très rare finalement. Vérifiez que la personne qui étiquette vos bagages à l’aéroport de départ que l’étiquette porte bien l’inscription de l’aéroport japonais (NRT pour Tokyo Narita par exemple, pour Tokyo Haneda je ne sais pas et pour l’aéroport international du Kansai à Osaka c’est KIX).

      Excellent voyage à vous et votre famille !

      François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

12 [plus] 8 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :