La saison des pluies est déjà arrivée

Alors que nous sommes déjà le premier juin, la saison des pluies est déjà arrivée au Japon depuis quelques jours avec un peu plus de deux semaines d’avance ! Revenons rapidement sur cette période de l’année appréciée par peu de japonais et dont la fin marque l’arrivée de l’été !

Carte du passage du typhon Songda à la fin du mois de mai 2011

Il existe deux saisons des pluies au Japon : en juin et en septembre. Habituellement, on parle de la saison des pluies qui a lieu de mi-juin à mi-juillet. Cette période est marquée par de nombreux typhons. Voici ce qui cause cette longue période de pluie d’après Wikipédia :

Elle est due aux fronts pluviaux saisonniers qui se maintiennent au-dessus du Japon entre les hautes pressions d’origine tropicale et les anticyclones sibériens.

Vous n’êtes pas sans savoir que le Japon n’est pas gâté en matière de catastrophes naturelles. Il y a eu d’ailleurs cette semaine le passage d’un gros typhon en provenance du sud-ouest. Celui-ci a traversé le Japon d’ouest en est et même la préfecture de Fukushima. Les centrales n’étaient apparemment pas préparées contre l’arrivée d’un typhon mais le passage de Songda n’aura apparemment pas fait de grands dégâts.

En japonais, la saison des pluies est désignée par le substantif tsuyu (梅雨) ou baiu qui s’écrit avec les mêmes kanjis. Elle est également utilisée en tant que mot de saison ou kigo (季語) dans la poésie haiku (俳句). Ce type de poésie court en 5-7-5 vers comprend toujours un mot de ce genre qui précise comme son nom l’indique une saison. La fin de la saison des pluies marque enfin l’entrée dans un été chaud et humide. Cette année les japonais auront probablement à prendre deux semaines de congés forcées pour faire faire des économies d’énergie à leurs entreprises.

Il existe en japonais de nombreuses manières de désigner la pluie selon le contexte ou la saison, un peu comme en français : pluie, bruine, crachin, averse… Voici une liste non exhaustive de substantifs du champ lexical de la pluie :

  • Pluie : ame (雨).
  • Typhon : taifu (台風).
  • Parapluie : kasa (傘).
  • Gouttes de pluie : amadare (雨垂れ), amatsubu (雨粒) ou uteki (雨滴).
  • Eau de pluie : amamizu (雨水).
  • Précipitations : uryô (雨量).
  • Nuage de pluie : amagumo (雨雲).
  • Fuite d’eau : amamori (雨漏り).
  • Bruine : kirisame (霧雨).
  • Pluie torrentielle : ôame (大雨).
  • Pluie légère : kosame (小雨).
  • Déluge : gôu (豪雨).
  • Orage : raiu (雷雨).
  • Crachin : shigure (時雨).
  • Pluie de mai : samidare (五月雨).
  • Pluie printanière : harusame (春雨).
  • Pluie automnale : akisame (秋雨).
  • Pluie glaciale : hisame (氷雨).
  • Averse passagère : kisame (群雨).
  • Pluie nocturne : yau (夜雨).
  • Pluie solaire : kitsune no yomeiri (狐の嫁入り) ou tenkiame (天気雨).

Roppongi Hills sous la pluie en octobre 2010

Il est possible d’acheter des parapluies partout au Japon : dans les gares, les kombini… pour à peu près 500 yens. À chaque entrée des bâtiments, il y a des rangements pour parapluies et parfois même des sacs en plastique pour emporter le parapluie à l’intérieur. Malgré qu’il y eut presque pas de pluie pendant mon voyage, j’ai pu faire l’expérience de ces sacs à Roppongi Hills un jour de pluie à Tokyo. Sachez que le premier juin est au même titre que le premier octobre l’occasion de changer de vêtements pour d’autres adaptés à la saison. C’est ce que l’on appelle le koromogae (衣替え) ou « changement de vêtements ». Je vous conseille de lire les 45 moyens de survivre à la saison des pluies (en anglais) qui seront une aide précieuse à ceux qui iront au Japon en cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

2 [plus] 4 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :