Bilan du voyage au Japon – Logements

Voilà bientôt un an que se dessinait peu à peu les traits de mon premier voyage au Japon qui a eu lieu en octobre 2010 ! J’ai passé l’été 2010 à construire ce voyage inoubliable. Cette période de recherche fût presque aussi passionnante que le voyage en lui-même. Heureusement, une agence de voyages s’est chargée pour moi de trouver et réserver les logements. Je voudrais aujourd’hui revenir sur les différentes possibilités qui se présentent pour se loger au Japon en tant que touriste.

Chambre 509 à l'hôtel Toyoko Inn de Ikebukuro à Tokyo

Budget à prévoir : Selon votre budget et le confort que vous recherchez. Je pense qu’il est raisonnable de prévoir environ 80 euros par jour voire plus ou moins selon les bons plans !

Je peux difficilement être d’un bon conseil pour le choix d’un logement au Japon même en tant que touriste puisque c’est l’agence de voyages Destination Japon qui s’est chargée des réservations pour mon voyage. Pour un premier voyage au Japon je pense que c’était la meilleure solution de passer par une agence de voyages. La prochaine fois j’essaierai de construire mon voyage de A à Z. Le Guide Vert Japon et le Lonely Planet Japon proposent de nombreuses adresses selon les budgets.

Loger à l’hôtel

La première idée qui vient souvent quand on parle de logement est l’hôtel. C’est le moyen le plus onéreux mais sûrement le moins dépaysant pour le touriste occidental au Japon. Après le but est quand même d’être dépaysé un minimum je pense, non ? Vous pouvez facilement réserver une chambre sur Internet sur Expedia par exemple ou vous renseigner du côté des bonnes adresses à Kyoto.

Pour ma part, j’ai logé dans différents hôtels de qualité moyenne (tous 2 étoiles) mais largement suffisants après une bonne journée de marche :

  • le Toyoko Inn Ikebukuro (東横イン池袋) à Tokyo, situé pas très loin de la sortie ouest de la gare d’Ikebukuro. Un très bon accueil et le petit-déjeuner japonais ou occidental servi tous les matins. Sans compter le journal Asahi Shimbun gratuit. Une connexion WiFi un peu bancale mais une chambre climatisée très correcte !
  • le Natural Garden Nikko (ほてるナチュラルガーデン日光) à Nikkô au nord de Tokyo où j’ai passé un premier jour dans la campagne japonaise. J’y ai reçu un très bon accueil, une chambre très spacieuse mais au-dessus du onsen. C’était humide et un peu bruyant jusque dans la nuit mais rien de bien méchant, il y avait la clim et puis j’étais fatigué ! Il y a un arrêt de bus juste à côté mais il faut compter 20 minutes à peu près pour rejoindre la gare en bus si c’est embouteillé. De nombreuses activités sont possibles au rez-de-chaussée : billard, fauteuil masseur ou encore bibliothèque de manga.
  • et enfin le Business Hotel Kawaguchiko (ビジネスホテル河口湖) au pied du mont Fuji dans la petite ville de Kawaguchiko près du lac du même nom. Un hôtel à 15 minutes de la gare à pied : pas très pratique. Il faut en plus longer une route très empruntée pour rejoindre l’hôtel, ce qui enlève énormément le « charme » qu’est censé apporter le lieu. Heureusement, un kombini est ouvert 24/24 juste à côté et les deux petits-déjeuners que j’ai pu y manger étaient à la hauteur de la sympathie du chef qui les a préparés !

Le superbe ryokan Aobachaya de Nara

Loger au ryokan

Une possibilité de logement à ne pas rater est l’auberge japonaise plus connue sous le nom de ryokan (旅館) qui peut contenir des chambres occidentales malgré tout. L’idéal étant de faire l’expérience d’une chambre japonaise au moins une fois pendant son voyage. Quelques règles à respecter plus que dans les hôtels : arriver à l’heure, ôter ses chaussures quand c’est demandé et pourquoi pas apporter un petit cadeau en arrivant à la propriétaire des lieux appelée onakaisan (お仲居さん). C’est cette dame qui se charge d’accueillir le visiteur, de lui servir le dîner et de sortir le futon (布団) une fois la nuit tombée. Enfin presque…

J’ai eu la chance (ou presque) de tester plusieurs ryokan pendant mon séjour. J’inclus dans la liste suivante le onsen de Hakone qui peut être compris comme un ryokan :

  • le Ubako Ashinoko Ichinoyu (姥子芦ノ湖一の湯) près de l’arrêt de bus de Hakone Tôgendai : très pratique pour rejoindre Odawara en une petite heure. J’y ai reçu un très bon accueil même si j’ai dormi dans l’une des chambres occidentales (pas le choix). Le dîner était également excellent : du shabushabu et plein d’autres choses avec un serveur perso aux petits soins. La particularité de ce lieu est bien sûr le onsen où il faut s’inscrire à une certaine heure pour une demi-heure à 40 ou 42°C. Il est possible de contacter le personnel sur Skype. Voici la personne a ajouter : ichinoyu.reservation.center ! J’y ai acheté un briquet en guise de souvenir avant de partir.
  • le Daiya Ryokan (ダイヤ旅館) situé à cinq minutes à pied de la gare de Kyoto ce qui est très pratique mais j’ai une très mauvaise expérience de cet endroit insalubre. Je vous invite à lire l’article sur mon arrivée dans l’ancienne capitale impériale pour vous faire une idée. Sachez juste que pour me faire une idée du lieu j’avais cherché quel était sa réputation sur Internet. J’étais tombé sur des avis très négatifs sur la fiche Google Maps du lieu… Visiblement les avis défavorables ont dû être signalés comme inappropriés depuis (à tort). Vérifiez bien les avis si vous préparez votre voyage seul !
  • le ryokan Aobachaya (青葉茶屋) situé en plein cœur du parc aux daims de Nara. C’est mon coup de cœur logement sans hésitation ! J’y ai été très bien accueilli par la onakaisan et j’y ai mangé très bien. La propriétaire des lieux est très gentille et marrante ! Tellement gentille qu’elle m’a offerte une boîte de kuzumochi à mon départ 🙂 Je vous conseille vraiment de vous y arrêter et de passer 2 ou 3 jours à Nara, une ville magnifique ! J’ai croisé des daims en arrivant le soir et en partant le matin. Il y a un onsen très pratique au sous-sol. Le petit-déjeuner est compris.
  • le ryokan Kinsuikan (錦水館), un ryokan de qualité supérieure situé sur l’île sacrée de Miyajima près de Hiroshima. J’ai dormi encore une fois dans une chambre occidentale au septième étage avec vue sur le village et pas sur le fameux ootorii (大鳥居). Le service est irréprochable. On m’a même raccompagné en voiture au lieu d’embarquement pour le ferry alors qu’il n’y avait que cinq minutes à pied ! Le dîner était également très bon et complet. Il est possible d’utiliser des ordinateurs en libre service et naviguer sur Internet pour 100 yens le quart d’heure. Une bibliothèque propose pas mal de livres.

À propos des onsen

Juste un aparté sur les onsen (温泉), vous savez ces sources chaudes d’intérieur ou d’extérieur ? J’ai pu en expérimenter plusieurs fois pendant mon séjour. Ceux de Hakone et de Nikkô étaient en extérieur alors que les bains étaient à l’intérieur au ryokan à Kyoto et à Nara, ce qui n’enlève pas l’agréable sensation que procure l’eau très chaude. Les onsen que j’ai testés étaient en fait artificiels : quelques pierres et de l’eau contrôlée en amont. Il faut tenter d’autres endroits pour expérimenter de vraies sources d’eau chaude. Il me semble que les meilleurs se trouvent dans les Alpes japonaises mais à confirmer ! Il existe des onsen privés ou publics. Les publics sont rarement (jamais ?) mixtes. Chaque onsen aurait un ou plusieurs bénéfices pour le corps par exemple, contre le vieillissement. Les onsen sont souvent désignés par le symbole sur les cartes. Plusieurs fois j’ai vu des affiches expliquant comment utiliser le onsen. L’employé de l’hôtel de Nikkô m’a même délivré une feuille avec les étapes à respecter :

  1. D’abord enlever ses vêtements et les mettre dans le panier dans la salle d’entrée…
  2. …puis se laver aux robinets prévus à cet effet. Un petit siège en plastique doit normalement être prévu. Et oui, le onsen c’est seulement pour se détendre !
  3. Enfin, entrer doucement dans le bain pour habituer son corps à la haute température en prenant soin de laisser la serviette en dehors de l’eau (et pas devant son sexe ;)).

Monastère Ekôin au mont Kôya

Nuit coup de cœur dans un monastère

J’ai eu aussi l’occasion de passer une nuit chez les moines au mont Kôya dans le monastère Ekôin (恵光院). J’y ai été très bien accueilli par un moine bilingue (anglais/japonais) qui m’a pris en charge (présentation du monastère et dîner). Le monastère propose une visite guidée nocturne du cimetière Okunoin (奥の院) situé pas loin à pied. La visite peut avoir lieu en anglais ! Je voulais participer au groupe japonais mais j’ai été mis d’office dans le groupe des étrangers… Bref, super dîner sans viande qui est prohibée par les enseignements de l’école bouddhiste du monastère, et super séjour chez les moines ! Si vous comptez vous arrêter à Kôyasan, sachez que le monastère est la seule possibilité de se loger. Je vous invite à lire l’article consacré à cette journée et vous conseille vraiment de tenter l’expérience !

Et les autres types de logement ?

Voilà j’ai fait le tour des principaux moyens de se loger en tant que touriste au Japon (moins d’un mois). Il existe bien sûr d’autres possibilités pour se loger au Japon qui peuvent toutes apporter des expériences originales. Je pense au capsule hôtel que j’aurais bien testé mais je n’ai jamais raté le dernier train 😉 Le 9hours à Kyoto a l’air très original. Une vraie curiosité à tester la prochaine fois ! Le love hotel peut aussi s’avérer sympa tellement on en entend parler en France… mais tout seul ça doit être tout de suite moins marrant ! Pour les plus aventuriers, il reste le camping. Je pense que ce n’est pas très répandu mais une chose est sûre le camping sauvage est interdit comme en France. Si vraiment toutes ces possibilités ne vous conviennent pas vous pouvez loger chez l’habitant (par le biais du couchsurfing par exemple qui a le gros avantage d’être gratuit) voire chez un ami généreux 😉 Il existe également des annonces pour louer un appartement pour les vacances sur les Craig’s Lists du Japon (section housing / vacation rentals).

CouchSurfing

Ceux qui comptent rester plus de 3 semaines au Japon devraient opter pour d’autres solutions de logement. Je vous invite à lire l’article de mon amie Sophie sur les guesthouses qui résume bien le concept et qui réunit des témoignages de français en ayant fait l’expérience. Ce moyen de logement est très approprié pour ceux qui restent longtemps puisqu’il n’y a qu’à se soucier que d’un seul paiement, que les salles communes sont souvent partagées par des voyageurs d’autres pays (ce qui permet de découvrir d’autres cultures) voire par des étudiants japonais (ce qui permet de travailler son japonais, et accessoirement se faire des ami-e-s). Pour le touriste, le gros inconvénient est que la guesthouse empêche d’être très mobile, à moins de ne voyager que dans un rayon de 50 ou 100 kilomètres (par exemple dans Tokyo voire le Kantô éventuellement).

Il peut être également envisageable de recevoir le gîte et le couvert moyennant quelques heures de travail par jour dans une ferme au Japon. Ce système c’est le WWOOF (World-Wide Opportunities on Organic Farms). Il suffit de s’inscrire sur le site pour quelques dizaines d’euros pour voir la liste des fermes qui font partie de ce système. Cela peut-être une belle manière de tester la vie à la campagne japonaise.

Merci pour votre lecture ! N’hésitez pas à partager cet article sur Twitter. Vous pouvez également commenter votre expérience sur les logements en tant que touriste voire en tant qu’expatrié !

10 thoughts on “Bilan du voyage au Japon – Logements”

  1. Très bon article mais j’aurais aimé avoir une idée du prix de chaque hôtel même si tu es passé par une agence. Je pense que le lecteur qui souhaite partir aurait aimé avoir au moins une petite indication.

    1. Oui très juste mais j’ai préféré simplement indiquer un budget moyen (voire minimum) à prévoir : 80 euros par nuit me paraît être le minimum pour le Japon !

  2. Nous on a compté 2000€ pour 15 jours de voyage au japon avec:
    1 Ryokan hors de prix sur Miyajima (de mémoire 300€) et au prestation moyenne
    1 nuit à tokyo dans un bon hotel mais petite chambre
    et le reste dans des hôtels 3/4 étoiles sur Tokyo et Kyoto sublime.

    Moyenne 133€ par nuit. Si on exclut le Ryokan sa fait un peu plus de 110e pour du 3/4 étoiles c’est tout à fait raisonnable.
    Et quel hôtel! A Tokyo nous étions au 37 ème étages: une vue époustouflante! Celui de Kyoto était

  3. Bonjour
    J’ai passé aussi une nuit au ryokan Aobachaya à Nara.
    Vraiment excellent, très gentil et bien situé.
    J’ai fait aussi un autre ryokan http://www.tsumago-fujioto.jp/tomarie.html à Tsumago que je recommande chaudement
    Le cadre est extraordinaire, les gens absolument charmants, sans compter les repas gastronomiques !
    Sinon pour Tokyo : The B ikebukuro plutôt bien et très neuf
    A Nagoya : Econo Sakae plutôt modeste mais très bien situé et il y avait une chambre de 4 pour toute la famille
    A Kyoto the new Miyako très classe et très bien situé à 2 pas de la gare

  4. Si on voyage avec un budget pas énorme, je conseille les « business hotels » il y en a toujours près des gares et ils coûtent rarement plus de 60€ la nuit.

    Sinon tu as oublié les Minshuku dans ta liste, l’équivalent japonais du Bed and Breaksfast, par contre, il faudra parler japonais pour en trouver et réserver. 🙂

  5. Ahhh nous on avait pas pu tester la nuit dans le monastère, on va garder ton article sur le sujet au chaud pour la prochaine fois.

    Pour notre part, nous avions également trouvé quelques auberges de jeunesse à Kyoto à des prix très abordable.

  6. Bonjour,

    Je cherche désespérément à réserver une nuit au ryokan Aoba chaya à Nara, mais je ne trouve aucun site permettant de le faire. Mon japonais étant inexistant, je ne peux pas les appeler. Avez-vous l’adresse d’un site permettant cette réservation, ou des informations ? Merci beaucoup

    1. Bonjour,
      Il me semble que le seul moyen de réservation est le téléphone. Je ne connais pas de site de réservation permettant de le faire mais cela doit exister je pense 🙂
      François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Important ! Pour commenter ou vous enregistrer, vous devez résoudre ce calcul simple.

3 [plus] 12 ?
Veuillez laisser ces deux champs tel quel :