Corinne Morel Darleux (Parti de Gauche) est partie semer les graines de l’écosocialisme au Japon

Après avoir repris doucement l’écriture avec la critique du dernier long-métrage de Miyazaki ce week-end, je souhaite aborder ici un sujet déjà évoqué il y a quelques mois : l’écosocialisme. Ce blog n’est à l’origine pas un blog politique mais un blog carnet de voyages. Cependant, le fil rouge n’est pas bien établi et il s’agit avant tout de faire découvrir le Japon à travers différentes facettes. Aujourd’hui je pense important de consacrer quelques articles tout au long de ce mois pendant lequel voyagera au Japon une camarade du Parti de Gauche. Elle y consacrera une bonne partie d’une dizaine de jours à des actions politiques et à la diffusion de l’écosocialisme au Japon tout en découvrant la plus grande mégalopole du monde.

Continuer la lecture de Corinne Morel Darleux (Parti de Gauche) est partie semer les graines de l’écosocialisme au Japon

Le vent se lève… il faut tenter de vivre, en paix

Le syndrome de la page blanche semble me poursuivre depuis des mois. Je n’ai pas écrit depuis 6 mois (le 30 juillet 2013). C’était pour parler de l’autre gauche japonaise. Pourtant ce ne sont pas les sujets qui manquent même si finalement le fil rouge de ce blog est bel et bien de conter les récits de mes voyages au Japon. J’aurai l’occasion d’y revenir très bientôt, sans doute en mars car le mois de février sera consacré à raconter un autre voyage, celui d’une camarade du Parti de Gauche qui s’envole pour un mois au pays du soleil levant. Pour reprendre l’écriture, je me suis dit qu’il serait approprié de parler d’un film d’animation et en l’occurrence pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du dernier long-métrage de Hayao Miyazaki nommé « Le vent se lève » (風立ちぬ – Kaze Tachinu en japonais). J’ai déjà eu l’occasion de parler animation sur ce blog avec par exemple la critique du très beau « Lettre à Momo » sorti l’année dernière et qui d’ailleurs sort en Bluray dans les jours qui suivent. J’y ai déjà également abordé Ghibli mais pas l’une des oeuvres de Miyazaki puisqu’il s’agissait alors d’annoncer la sortie de « Arrietty » il y a quelques années.

Continuer la lecture de Le vent se lève… il faut tenter de vivre, en paix

L’autre gauche japonaise se renforce

Le peuple japonais a été invité pour la deuxième fois en moins d’un an à se rendre aux urnes en cette fin juillet. Les débats de fond auront hélas une fois de plus été complètement zappés notamment la question du nucléaire qui semble avoir été complètement occulté comme le déplore le philosophe Yoichi Funabashi dans un article du 3 juillet du journal Mainichi Shimbun (traduit par le Courrier International le 18 juillet). Lors des dernières élections législatives de décembre 2012 déjà – où le Parti Libéral Démocrate avait gagné la majorité des sièges et où Abe Shinzô est devenu premier ministre pour la deuxième fois – le sujet du nucléaire et des réfugiés du Tôhoku avait été à peine effleuré.

Continuer la lecture de L’autre gauche japonaise se renforce

Le Mont Fuji sur Street View

À l’occasion de mon centième article je trouve censé d’évoquer l’un des lieux souvent décrit comme l’un des symboles du Japon à l’intérieur comme à l’extérieur de ses terres. J’en profite pour en revenir à l’écriture après plusieurs mois sans inspiration et un peu de phobie de la page blanche. En réalité, je suis parti, comme certain-e-s d’entre vous le savent, au Japon une deuxième fois pendant presque un mois en mai. Les albums photos sont en train d’être mis en ligne et les articles arriveront bientôt.

Continuer la lecture de Le Mont Fuji sur Street View

Manifeste pour l’écosocialisme en japonais

L’écosocialisme est le mélange détonant entre un socialisme débarrassé de la logique productiviste et une écologie farouchement anticapitaliste. Loin d’un modèle abstrait, il propose une alternative concrète pour affronter la crise écologique qui menace l’humanité. En défendant l’intérêt général humain, il renouvelle la pensée républicaine en proposant aux peuples souverains de remettre le système productif et l’économie au service du progrès humain et des besoins réels. Ce premier manifeste en 18 thèses est à la fois le premier résultat et le début d’une démarche ouverte lancée par les Assises pour l’écosocialisme initiées par le Parti de Gauche le 1er décembre 2012 à Paris, avec de nombreuses personnalités, associations, syndicats et revues. Construire le projet écosocialiste est un investissement politique essentiel pour l’avenir de l’autre gauche, en France et à l’étranger. Le Parti de Gauche tenait ce weekend son troisième congrès du 22 au 24 mars à Bordeaux. Plus de mille personnes y étaient présentes en comptant les délégué-e-s et les invité-e-s dont de nombreuses délégations étrangères. Les délégué-e-s auront voté à une grande majorité (644 pour, 0 contre, 20 abstentions, 10 ne participant pas au vote) en faveur de l’adoption du premier manifeste pour l’écosocialisme décliné en 18 thèses rédigées à l’occasion des premières assises pour l’écosocialisme ayant eu lieu en décembre dernier. Plus de 130 amendements auront été soumis depuis pour aboutir à ce premier texte que j’ai pris l’initiative de traduire en japonais pour le pôle traduction du Parti de Gauche. Vous trouverez ci-dessous le texte en japonais !

Télécharger le manifeste pour l’écosocialisme en japonais (PDF) !

Continuer la lecture de Manifeste pour l’écosocialisme en japonais